L’ostéopathie est-elle un objet de science ?

Téléchargement : 10 € TTC.
Parution Jun 2011
Publié dans le Numéro 2
Auteurs
Yves Lepers
Mots-clés
Ostéopathie (67)
Science (1)
Résumé
Résumé

L’ostéopathie naît au XIXe siècle, de la pensée d’un médecin Andrew Taylor Still. Celui-ci est à la recherche d’une alternative à la « médecine héroïque » du middle West américain, qui tue plus qu’elle ne guérit. Eduqué dans la religion méthodiste, Still posera les fondements de sa théorie médicale sur des bases métaphysiques, mélange de vitalisme et de mécanicisme. Sa thérapeutique quand à elle sera fondée sur des techniques manuelles ancestrales et empiriques. Parmi les critères qui permettent de définir les sciences expérimentales, figure la faculté qu’elles ont de se démarquer de toute métaphysique. On est dès lors en droit de se demander si l’ostéopathie peut ou non être un objet de science. Par définition non, si elle se revendique encore aujourd’hui des principes et dogmes du père fondateur. Oui si elle est revisitée en tant que praxis, en tant que science clinique détachée du discours explicatif des origines.

Dernières Actualités

Symposium international "Ostéopathie du sport et posturologie”
Parution du numéro 26
Numéro 26 : Rubrique Lire
Parution du numéro 25
Numéro 25 : Rubrique Lire
7th “Open Forum for Osteopathic Education” Conference – “The Working Principles of Osteopathy"
Appel à projet de recherche sur la douleur
Confiez l'analyse de vos données statistiques à la Revue de l'Ostéopathie
Accédez au Forum de La Revue de l'Ostéopathie
Parution du numéro 24