1. Page d'accueil
  2. - Les numéros de la revue
  3. Numéro 12
  4. - Ostéopathie et syndrome de la bandelette ilio-tibiale chez le coureur de fond

Ostéopathie et syndrome de la bandelette ilio-tibiale chez le coureur de fond

Le 2016-01-02 à 15:05 par Robert Meslé.





Télécharger l'abstract





Acheter l'article

Salomé M, Margueret V. Ostéopathie et syndrome de la bandelette ilio-tibiale chez le coureur de fond. La Revue de l'Ostéopathie. 2013;12:21-26.

Résumé

Introduction : Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale, ou syndrome de l’essuie-glace, est une pathologie fréquente chez les coureurs : entre 4,3 % et 6,7 % en souffriraient. Cette pathologie oblige souvent le sportif à cesser tout entraînement pendant des mois car sa guérison est longue et difficile et comporte parfois des rechutes. Quels bénéfices l’ostéopathie peut-elle apporter aux coureurs sur ce syndrome ?

Méthodes : 29 hommes ou femmes de plus de 18 ans ont été recrutés : ils devaient être coureurs de fond licenciés, ayant déjà participé à une course d’endurance d’au moins 10 km ou préparant une telle course, et atteints du syndrome de la bandelette ilio-tibiale. Après randomisation en deux groupes, les patients traités (n=16) ont bénéficié d’une prise en charge ostéopathique comprenant deux traitements de pratique courante à 15 jours d’intervalle ; pour les patients témoins, les techniques ostéopathiques ont été simulées (n=13). Les critères de jugement étaient le temps d’apparition de la douleur pendant la course et son intensité mesurée par une échelle visuelle analogique, recueillis trois fois : à l’inclusion, avant la deuxième séance, et 15 jours après.

Résultats : pour les patients traités, l’augmentation du délai d’apparition de la douleur et la diminution de son intensité sont très hautement significatives (p<0,0001) ; la douleur a disparu pour 56 % des patients après la deuxième séance. Aucune modification significative n’est constatée pour les témoins.

Conclusion : d’autres études sont nécessaires, notamment pour évaluer l’intérêt de l’alliance entre l’ostéopathie et d’autres méthodes thérapeutiques.

Mots-clés: Syndrome de la bandelette ilio-tibiale, ostéopathie, essai comparatif


Long distance runner, iliotibial band syndrome and Osteopathy

Salomé M, Margueret V. Long distance runner, iliotibial band syndrome and Osteopathy. La Revue de l'Ostéopathie. 2013;12:21-26.

Abstract

Objective: The iliotibial (IT) band syndrome, sometimes called wipers’ syndrome is a frequent pathology in runners. From 4.3 % to 6.8 % of runners present it. Treatment is long and difficult, with frequent relapses, and very often prevents the runner from training during months. Could Osteopathy benefit to runners suffering from this syndrome?

Methods: We recruited 29 runners, male or female, aged over 18. They had to: be licensed long distance runners, having run or preparing for a minimum 10K race, and suffering from IT band syndrome. These were randomized in two groups. Treatment group patients (n=16) received osteopathic care comprising two current-type treatments within 15 days. The control group (n=13) received sham osteopathic care. The outcome criterion were: time of onset of the pain when running and pain intensity via a Visual Analogue Scale (VAS), collected on three occasions: on inclusion, before the second treatment and 15 days later.

Results: In the treatment group, increased time laps before the pain onset and decreased intensity of pain are very highly significant (p<0.0001); pain disappeared in 56 % of patients after the second treatment. There was no significant change in the control group.

Conclusion: These results seem to show the interest of osteopathy for this syndrome. Other studies would be necessary, in particular we should investigate the interest of using osteopathy coupled with other therapeutics.

Keywords: iliotibial band, osteopathy, comparative study