1. Page d'accueil
  2. - Les numéros de la revue
  3. Numéro 12
  4. - Ostéopathie crânienne et troubles du sommeil en réanimation

Ostéopathie crânienne et troubles du sommeil en réanimation

Le 2016-01-02 à 14:38 par Robert Meslé.





Télécharger l'abstract





Acheter l'article

Simone J, Filippini JC. Ostéopathie crânienne et troubles du sommeil en réanimation. La Revue de l'Ostéopathie. 2013;12:13-20.

Résumé

Objectif : en réanimation, la quantité et qualité de sommeil des patients est très altérée par rapport au sommeil physiologique. Le sommeil est un état d’inconscience rapidement réversible alors que la sédation est un état de sommeil non physiologique qui ne permet pas d’accéder aux phases de sommeil réparateur. Notre objectif est d’évaluer l’impact d’un traitement ostéopathique sur le système nerveux autonome et son effet sur les caractéristiques du sommeil de patients hospitalisés en service de réanimation.

Méthodes : dix patients endormis artificiellement, intubés, ventilés mécaniquement et sédatés ont reçu une séance de traitement ostéopathique comprenant des techniques sur les régions céphalique et sous occipitale. Un polysomnographe enregistrait des paramètres électrophysiologiques pour la lecture du sommeil avant et après l’intervention ostéopathique.

Résultats : après le traitement ostéopathique, le pourcentage de sommeil paradoxal REM est augmenté significativement : il passe de 8,0 % à 17,9 % (p<0,05). La diminution des microréveils est proche de la significativité. Les autres modifications des stades du sommeil ne sont pas significatives.

Conclusion : le facteur d’amélioration du sommeil le plus important de cette étude est l’augmentation de la phase de sommeil paradoxal qui est la principale phase de sommeil réparatrice. Il serait intéressant de poursuivre l’étude sur du long terme avec un effectif plus important pour confirmer nos résultats et évaluer l’effet de l’ostéopathie sur la réussite d’une extubation ou la diminution du temps de séjour.

Mots-clés: ostéopathie, réanimation, sommeil, polysomnographe


Cranial Osteopathy and sleep disorders in Intensive Care

Simone J, Filippini JC. Cranial Osteopathy and sleep disorders in Intensive Care. La Revue de l'Ostéopathie. 2013;12:13-20.

Abstract

Introduction: Patients in intensive care unit present with very altered sleep parameters (quality and quantity) compared to physiological sleep. Sleep is a rapidly reversible state of unconsciousness whereas sedation is a non-physiological sleep. Sedation does not allow for restorative sleep phases. We aim to assess the impact of an osteopathic treatment on the autonomous system and its effect on sleep characteristics among patients in intensive care unit.

Methods: Ten patients in artificial sleep; under sedation, intubated and ventilated, received an osteopathic treatment including techniques on cephalic and sub-occipital region. A polysomnograph recorded physiological parameters of sleep before and after treatment.

Results: Percentage for REM sleep increases significantly after the osteopathic treatment, going from 8,0 % to 17,9 % (p<0.05). The decrease of microawakenings is almost significant. Other changes in sleep patterns are not significant.

Conclusion: In this study, the main sleep parameter improved is the length of REM sleep, which is the most restorative. It would be interesting to pursue such a study with more patients and on a long time basis in order to confirm these results and see if it has an impact on successful extubation or decreased length of stay in intensive care.

Keywords: osteopathy, resuscitation, sleep, polysomnograph