1. Page d'accueil
  2. - Les numéros de la revue
  3. Numéro 19
  4. - Une relation entre instabilité posturale et dyslexie de développement : le test clinique de stabilité pelvienne en unipodal.

Une relation entre instabilité posturale et dyslexie de développement : le test clinique de stabilité pelvienne en unipodal





Télécharger l'abstract





Acheter l'article

Villeneuve P, Recoules S, Declercq AC, Rouchon ME, Weber B. Une relation entre instabilité posturale et dyslexie de développement : le test clinique de stabilité pelvienne en unipodal. La Revue de l’Ostéopathie. 2017:19(3);11-20.

Résumé

Objectif : la dyslexie de développement toucherait environ 5 à 17 % des écoliers. De nombreuses études montrent que ces enfants présentent également des troubles de la stabilité posturale. Cette relation peut s’expliquer par une théorie liée à une perturbation cérébelleuse. Il nous a semblé intéressant de développer un test clinique simple et rapide, le test de stabilité pelvienne en unipodal (TSPU) et de rechercher s’il pourrait être un marqueur de la dyslexie.

Méthodes : un groupe d’enfants dyslexiques (n = 95) recruté dans un centre spécialisé est comparé avec un groupe d’enfants (n = 66) sans trouble de la lecture de même âge évalué en milieu scolaire. L’objectivation de la stabilité des ceintures pelviennes et scapulaires est effectuée dans les deux groupes. La comparaison des groupes est réalisée par un test non paramétrique (Chi²).

Résultats : le test de stabilité pelvienne en unipodal qui a démontré sa reproductibilité est trouvé positif chez 81 % des enfants dyslexiques et chez 44 % des normolecteurs. Il existe une différence significative entre les deux groupes.

Conclusion : les résultats obtenus en utilisant le TSPU chez les enfants dyslexiques semblent cohérents avec les autres recherches précédentes tant stabilométriques que cliniques. Certains critères d’évaluation sont précisés, comme le temps du test. Une proposition de classification en quatre grades permet d’évaluer l’importance des dysfonctions de la stabilisation posturale.

Mots-clés : dyslexie de développement, troubles moteurs, dysfonctions oculomotrices, régulation posturale, analyse biomécanique, étude clinique, pelvis


A relation between postural instability and developmental Dyslexia: the Unipodal Pelvic Stability clinical test

Villeneuve P, Recoules S, Declercq AC, Rouchon ME, Weber B. A relation between postural instability and developmental Dyslexia: the Unipodal Pelvic Stability clinical test. La Revue de l’Ostéopathie. 2017:19(3);11-20.

Abstract

Objective: developmental dyslexia is thought to affect 5 to 17 % schoolchildren. Numerous studies show that these children also present postural stability troubles. A theory explains that this link could be resulting from a cerebellar dysfunction. It appeared interesting to develop a simple and quick test: The Unipodal Pelvic Stability test (TSPU) then investigate if it could be a Dyslexia maker.

Methods: We compared a group of dyslexic children (n = 95) from a specialised centre with a similar age group of children (n = 66) without reading difficulties. Objectivation of pelvic stability was performed in the two groups. Groups comparison was realised using a non-parametric test (Chi²).

Results: Unipodal pelvic stability test had been proved reproducible. It showed positive in 81 % of dyslexic children and in 44 % of norm-reading children. A significant difference exists between the two groups.

Conclusion: The results obtained using the TPSU with dyslexic children appear consistent with previous stabilometric and clinical research. We set forth evaluation criterion such as the test’s duration. A 4 steps classification is suggested, aiming to assess the scope of postural stability dysfunctions.

Keywords: dyslexia, postural dysfunction, Unipodal Pelvic Stability test