1. Page d'accueil
  2. - Les numéros de la revue
  3. Numero 21
  4. - Le nerf phrénique joue-t-il un double jeu ? Étude préliminaire sur l’interrelation entre la mobilité du rachis cervical et la mobilité du diaphragme

Le nerf phrénique joue-t-il un double jeu ? Étude préliminaire sur l’interrelation entre la mobilité du rachis cervical et la mobilité du diaphragme



Télécharger l'abstract



Acheter l'article

Bazin L, Ménard M, Lehuger J, Mhadhbi H, Bourgin M. Le nerf phrénique joue-t-il un double jeu ? Étude préliminaire sur l’interrelation entre la mobilité du rachis cervical et la mobilité du diaphragme. La Revue de l’Ostéopathie. 2018;21:25:32.

Résumé

Objectif : Un lien fonctionnel est fréquemment rapporté par les ostéopathes entre le traitement ostéopathique de la mobilité des cervicales et du diaphragme mais sans évidences scientifiques actuelles. L’objectif a été d’évaluer l’impact du traitement ostéopathique des cervicales sur le diaphragme et l’impact du traitement ostéopathique du diaphragme sur les cervicales.

Méthodes : Quatre ostéopathes ont réalisé un bilan ostéopathique de la région cervicale et du diaphragme de 32 participants présentant des cervicalgies. Les participants présentant des restrictions de mobilité (N = 25) dans les deux régions ont été retenus. Ils ont bénéficié d’un traitement du diaphragme (groupe Diaphragme, n = 11) ou des cervicales (groupe Cervicales, n = 8). Un troisième groupe n’a bénéficié d’aucun traitement (groupe Contrôle, n = 6). Le périmètre thoracique, les volumes d’expiration ainsi que les angles articulaires de la région cervicale ont été évalués avant et après le traitement.

Résultats : Une augmentation des amplitudes cervicales de flexion/extension a été rapportée pour le groupe Diaphragme (de 133,6 ± 13,7° à 140,9 ± 12,0°, p = 0,02 et ES = 0,57) ainsi qu’une augmentation des inclinaisons (de 95,6 ± 16,4° à 103,3 ± 14,7, p < 0,01 et ES = 0,49). Les résultats montrent également que le traitement des cervicales (groupe Cervicales) n’a eu d’impact ni sur le périmètre thoracique ni sur le rapport VEMS/VEMS6.

Conclusion : À l’aune des liens fonctionnels entre le diaphragme et les cervicales, l’existence d’une possible interrelation peut être envisagée via les chaines myo-fasciales et/ou le nerf phrénique. Cette étude constitue un point de départ vers de futures études sur les mécanismes neurologiques, biologiques, physiologiques mis en jeux lors du traitement ostéopathique.

Mots-clés : cervicalgie, lien fonctionnel, spirométrie, traitement ostéopathique


Is the phrenic nerve double-playing us? A preliminary study on the interrelation between cervical mobility and diaphragm mobility

Bazin L, Ménard M, Lehuger J, Mhadhbi H, Bourgin M. Is the phrenic nerve double-playing us? A preliminary study on the interrelation between cervical mobility and diaphragm mobility. La Revue de l’Ostéopathie. 2018;21:25:32.

Abstract

Aim: Osteopaths frequently report a functional link between osteopathic treatment of the cervical spine and diaphragm, without actual scientific element to support it. Our aim was to assess the impact of cervical osteopathic treatment on the diaphragm, and the impact of diaphragm osteopathic treatment on the cervicals.

Methods: Four osteopaths realised an osteopathic assessment of the cervical region and diaphragm in 32 people presenting with cervicalgia. Participants found with restricted mobility in both regions (N = 25) were included in the study. One group (Diaphragm, n = 11) received a Diaphragm treatment, a second (Cervicals, n = 8) a cervical treatment, and a control group (control, n = 8) received no treatment. Thoracic perimeter, expiratory volumes and articular angles in the cervical region were assessed before and after treatment.

Results: The Diaphragm group showed an increased range of movement in the cervicals, in flexion-extension (from 133.6 ± 13.7° to 140.9 ± 12.0°, p = 0.02 and ES = 0.57) as well as in side-bending (from 95.6 ± 16.4° to 103.3 ± 14.7, p < 0.01 and ES = 0.49). Results also showed that cervical treatment (Cervicals group) had no impact on thoracic perimeter or on the expiratory volumes.

Conclusion: Myofascial structures, which connect cervical spine and diaphragm or/and the phrenic nerve, may explain the relation ring to the fore in this study. Could it have a double-play role in the osteopathic treatment?

Keywords: cervical pain, cervicalgia, functional link, spirometer, osteopathic treatment