1. Page d'accueil
  2. - Les numéros de la revue
  3. Numero 21
  4. - Une technique ostéopathique appliquée sur la région hépatique modifie-t-elle la quantité des composés organiques volatils expirés, reflet de la flore intestinale ?

Une technique ostéopathique appliquée sur la région hépatique modifie-t-elle la quantité des composés organiques volatils expirés, reflet de la flore intestinale ? Essai clinique contrôlé, randomisé, en simple aveugle



Télécharger l'abstract



Acheter l'article

Lelievre C, Jandot R, Donatini B. Une technique ostéopathique appliquée sur la région hépatique modifie-t-elle la quantité des composés organiques volatils expirés, reflet de la flore intestinale ? Essai clinique contrôlé, randomisé, en simple aveugle. La Revue de l’Ostéopathie. 2018,21:5-14.

Résumé

Introduction : la santé intestinale et plus particulièrement du microbiote est de plus en plus étudiée en ce qui concerne les maladies de notre société. De nombreux articles scientifiques montrent le lien entre un dysfonctionnement de la glande hépatique et un déséquilibre du microbiote. L’ensemble de ces recherches nous montre que ce système est loin d’être compris dans son mécanisme physiologique. Le but de cette étude était d’évaluer l’action de la glande hépatique sur la quantité de COV (Composés Organiques Volatils) expirée par le biais d’une technique ostéopathique dite de motilité intrinsèque hépatique.

Méthodes : notre étude incluait des sujets sains entre 18 et 25 ans, a été randomisée en deux groupes (expérimental/ contrôle) et contenait 99 sujets. Elle consistait en la mesure des COV (méthylacétate, hydrogène et méthane) avant et après une technique ostéopathique appliquée à la région hépatique.

Résultats : on a démontré une diminution significative de l’hydrogène dans le groupe expérimental après la technique ostéopathique (p ≤ 0,05) et une diminution pour le méthylacétate et le méthane.

Conclusion : cette étude prouve qu’il y a une corrélation entre l’application d’une technique ostéopathique hépatique et la capacité du corps à réguler les COV expirés chez des sujets jeunes et sains, en particulier l’hydrogène. On peut supposer d’une part que le foie présente un lien physiologique avec les gaz digestifs et d’autre part que l’ostéopathie a une action bénéfique sur ce lien et donc sur un mécanisme physiologique méconnu à ce jour.

Mots-clés : microbiote, foie, COV (Composés Organiques Volatils), ostéopathie


What effect does an osteopathic technique applied on the hepatic region has on the amount of volatile organic compounds expired in young and healthy subjects? A controlled, randomised, single blinded clinical study

Lelievre C, Jandot R, Donatini B. What effect does an osteopathic technique applied on the hepatic region has on the amount of volatile organic compounds expired in young and healthy subjects? A controlled, randomised, single blinded clinical study. La Revue de l’Ostéopathie. 2018,21:5-14.

Abstract

Introduction: More and more studies are performed on intestinal health, more precisely on the microbiote in connection to current societal diseases. Numerous articles show a link between hepatic gland dysfunction and microbiotic imbalance. These research also show that physiological mechanisms for this system are far from understood. This study aims to assess the action of the hepatic gland on the amount of VOC in the expired air, through the action of an osteopathic technique on the intrinsic hepatic mobility.

Methods: our study included 99 healthy subjects aged 18 to 25, randomised in two groups (experimental/control). We measured the VOC (methylacetate, hydrogen and methane) before and after an osteopathic technique applied to the hepatic region.

Results: Results showed a significant decrease of hydrogen concentration in the experimental group after the osteopathic technique (p ≤ 0.05) and a decrease for methylacetate and methane.

Discussion: This study shows a correlation between the use of an hepatic osteopathic technique and the body’s capacity to regulate expired VOC (in particular the hydrogen) in young, healthy subjects. We can assume first that the liver has a physiological link with digestive gas and second that osteopathy has a positive impact on this link, thus on a yet to be recognised physiological mechanism.

Keywords: liver, VOC (Volatile Organic Compounds), osteopathy